MENU

Elections municipales : Gérard Chevalier « passe la main »

C’est désormais officiel, le maire de Beaupréau-en-Mauges, Gérard Chevalier, ne conduira pas de liste aux prochaines élections municipales. Engagé depuis 1995 dans la vie politique locale, il lui semble maintenant opportun de céder sa place en assurant à la fois continuité et apport d’un élan nouveau.

Vous annoncez que vous ne serez pas candidat aux élections municipales. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

Les élections municipales ayant lieu les 15 et 22 mars 2020, nous sommes à un peu plus de six mois de la fin de notre engagement. Le moment est donc venu de me positionner pour préparer la suite. Je ne solliciterai pas de nouveau mandat car les conditions me semblent réunies pour passer le relais à une équipe à la fois expérimentée et renouvelée, dont l’ossature sera issue du conseil municipal actuel. Les élus ne sont que de passage, il vaut mieux partir quand on le décide et savoir laisser sa place. J’ai l’opportunité de passer la main à une équipe qui est prête et en qui j’ai confiance pour assurer la continuité des projets.

Quel est votre parcours politique ?

Avant d’occuper des responsabilités politiques locales, je m’investissais dans différentes associations et j’ai été sollicité à l’époque par un adjoint de la mairie de Beaupréau. J’exerce un mandat municipal depuis 25 ans dont deux mandats de maire. J’ai été élu Maire de Beaupréau et Président de la Communauté de Communes du Centre Mauges en 2008, puis réélu en 2014. Je suis depuis fin 2015 Maire de Beaupréau-en-Mauges et Vice-président de Mauges Communauté.

Que retenez-vous de ces 25 ans de mandat ?

J’ai eu la chance d’être entouré d’une équipe d’élus et de services municipaux compétents et investis qui a entrepris une réforme très ambitieuse au lieu de subir et de se plaindre. La création de la commune nouvelle de Beaupréau-en-Mauges a permis de fédérer les dix communes malgré les divergences afin de concevoir notre avenir ensemble. Etre au service d’un territoire exige une recherche de compromis dans l’intérêt général. Economies d’échelle, aménagement du territoire, cohésion dans les projets, réorganisation des services, ce travail a pu être réalisé tout en gardant l’identité de chaque commune déléguée, et en maintenant les animations locales et associatives. Notre collectivité offre de nombreux services de proximité. Elle est solidaire, peu endettée, plutôt bien équipée, organisée et respectueuse des communes déléguées et des associations.

Quels projets ont marqué votre expérience politique ? Avez-vous des regrets ?

Je suis fier de l’attractivité de notre territoire, et particulièrement satisfait du développement économique et résidentiel, de la création de la zone Anjou Actiparc qui était un champ il y a une dizaine d’années, de l’arrivée du lycée public à Beaupréau et de la construction des maisons de santé de Gesté et Jallais. Notre commune a toujours cherché à placer les besoins des habitants au cœur de ses actions. Avec les élus et les services municipaux, la confiance et les échanges ont été déterminants pour faciliter la réalisation de grands projets, proposer de nouvelles infrastructures, réhabiliter et mettre aux normes des équipements. Il y certainement des choses que l’on aurait pu faire mieux, différemment. Je n’ai pas de regret hormis le retard qui a été pris pour les travaux de la 2x2 voies Cholet-Ancenis.

Quels projets aimeriez-vous voir aboutir ?

J’aimerai que Beaupréau-en-Mauges propose davantage de services de proximité en confortant le maillage du territoire. Le développement de l’offre culturelle avec la construction d’une nouvelle médiathèque et d’un cinéma multiplexe répondra aux attentes des habitants. Il est important de continuer à soutenir nos associations, moteurs de la vie locale, de consolider nos partenariats comme le pôle « cœur des Mauges » avec Montrevault-sur-Evre. Si l’avenir peut s’envisager plutôt sereinement, il reste de nombreux défis économiques, environnementaux et sociétaux à relever. Le développement économique, la transition écologique, la mobilité, l’adaptation de l’habitat, le tourisme, la gestion des déchets, l’accompagnement de l’agriculture (circuits courts)… ces actions majeures seront prolongées en travaillant avec Mauges Communauté.

Qu’allez-vous faire après votre mandat ?

Je vais prendre un peu de temps pour moi et profiter de ma famille, de mes amis. Je trouverai le moyen de m’engager autrement dans la vie locale, dans le milieu associatif. La fonction d’élu et de maire demande beaucoup d’investissement, il faudra trouver de quoi s‘occuper et se rentre utile.

 

25 ans d’engagement politique

  • 1995 : élu Conseiller municipal à Beaupréau

  • 2001 : nommé Adjoint en charge de l’urbanisme, de la voirie et de l’environnement à Beaupréau

  • 2007 : nommé Vice-Président au Sirdomdi – syndicat de collecte et de traitement des ordures ménagères

  • 2008 : élu Maire de Beaupréau et Président de la Communauté de communes du Centre Mauges

  • 2014 : réélu Maire de Beaupréau et Président de la Communauté de communes du Centre Mauges

  • 15 décembre 2015 : élu maire de Beaupréau-en-Mauges

  • janvier 2016 : nommé Vice-Président de Mauges Communauté en charge de l’urbanisme et de l’habitat

Imprimer

  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-